La parole a un client

Des étudiants ne jurent que par BO-Office

Thomas More est une école supérieure qui jouit d’une image de marque active et dyna-mique. Leur programme de formation et leurs professeurs-entrepreneurs montrent que les élèves ont les deux pieds dans le monde du travail dès leur formation. Et il s’avère ... qu’ils utilisent BO-Office dans le cadre de leurs cours ! Nous devons en savoir More à ce sujet.

Nous avons donc interrogé Inge Tyskens, Directrice de formation Thomas More, sur ses expériences et celles de ses étudiants. 

Pourquoi avez-vous choisi BO-Office ?

“Au début de la formation en 2008, nous étions à la recherche d’un progiciel qui devait répondre à plusieurs conditions :

  • L’étudiant doit bien comprendre la composition logique d’un prix d’achat, construire un raisonnement et pouvoir justifier ses choix. Nous cherchions un progiciel capable d’aider l’étudiant à construire ce raisonnement. 
  • Plusieurs étudiants devaient pouvoir travailler simultanément sur le même calcul. Les calculs d’autres groupes d’étudiants sont masqués par des identifiants d’utilisateur spécifiques. Idéal pour l’enseignement par projets.
  •  L’étudiant devait également pouvoir apprendre le progiciel en faisant des exercices à la maison.
  •  Le logiciel devait être fiable, ce qui est très important pendant des examens. A ce moment-là, il faut également pouvoir compter sur l’assistance rapide du fournisseur.
  • Le progiciel devait avoir un bon rapport qualité-prix.

Nous avons remarqué que BO-Office répon- dait à toutes ces conditions. En plus, KPD nous offrait un bon rapport qualité-prix.” 

Quels sont les atouts de BO-Office pour vos élèves ?

“BO-Office est utilisé par plusieurs grandes entreprises de construction. Ainsi, les jeunes diplômés de Thomas More sont mobilisables immédiatement à un poste de calculateur. Malgré l’ampleur et les nombreuses fonctions du progiciel, nos étudiants sont capables de faire un simple calcul après environ quatre cours. La composition du prix d’achat à l’aide d’opérations donne de la structure au calcul, permettant aux étudiants d’expliquer clairement leur raisonnement aux examinateurs.”

Pouvez-vous donner un exemple de la façon dont vous utilisez BO-Office en classe ?

“Les étudiants établissent le prix d’achat d’un véritable dossier d’adjudication d’un petit immeuble de bureaux et font un devis. Ensuite, l’école supérieure simule une adjudication avec ouverture des offres, suivie d’un entretien pour interroger les étudiants sur le raisonnement qu’ils ont suivi dans leur calcul. Car plusieurs chemins mènent à Rome.

La formation a créé une bibliothèque avec des prix unitaires que les étudiants utilisent pour définir leurs postes et opérations. Ils n’utilisent pas de bibliothèque de postes prédéfinie, ce qui les oblige à réfléchir eux-mêmes à la composition de leurs coûts dans la phase d’apprentissage.”

Quelles disciplines apprennent à travailler avec le progiciel ?

“Tous les étudiants bacheliers professionnels dans la Construction utilisent BO-Office dans leur deuxième année. Environ 70 étudiants sont sur le point de décrocher leur diplôme. Avec le nombre croissant d’étudiants, nous prévoyons à l’avenir 110 à 120 diplômés chaque année. De plus, un poste comme celui de calculateur suscite chaque année toujours plus d’intérêt, mais pour les chefs de chantier aussi, il est indispensable de bien comprendre le calcul du prix d’achat.”

Selon vous, BO-Office apporte une valeur ajoutée ?

“Dans la pratique, nous remarquons qu’il est intéressant pour les étudiants de pouvoir détecter et corriger rapidement leurs erreurs avec BO-Office. L’association directe avec les états d’avancement apporte également une valeur ajoutée. Du point de vue de l’école supérieure, il faut naturellement pouvoir compter sur un développeur de logiciels fiable. KPD l’a toujours été pour nous. Les étudiants ont déjà hâte d’utiliser la nouvelle interface*. Les jeunes sont plus exigeants sur ce plan.” (*n.d.l.r. BO-Office vNext) 

“BO-Office est utilisé par plusieurs grandes entreprises de construction. Ainsi, les jeunes diplômés de Thomas More sont mobilisables immédiatement à un poste de calculateur."
Inge Tyskens, Directrice de formation
Thomas More

Plus de clients satisfaits